Inédits Léo Ferré

(Mise à jour du 21/04/2019)

 

Avec le temps… tout ne s’en va pas bien au contraire ! Voilà dix-sept ans était lancée sur internet la collecte de signatures ci-dessous.  Dix-sept ans… C’était bien naïf mais sérieux.

Le temps a donc fait son œuvre aidé par Vison L’Editeur comme il s’appelait parfois lui-même par auto-dérision en d’autres lieux, de Xavier Perrot des Editions Barclay et de l’INA. Que de chemins parcourus puisque Léo Ferré chantant en Italien, les 45 tours inédits en CD, des versions alternatives et autres enregistrements publics sont désormais accessibles au grand public notamment via cette … intégrale volume 2. La suite ne peut que laisser rêveur…

Quelques lignes sur Bobino 67 à l’origine de ce « site » quant aux titres interprétés. La version « officielle » de cet enregistrement en contient 18 et la version « underground » 16. Seul 8 d’entre eux sont en commun. Si un titre comme « Cette chanson » n’a pu pour des raisons techniques comme indiqué par Alain Raemackers figurer dans « L’âge d’or 1960-1967 », ne se trouve pas inclus dans la version « officielle » les titres suivant : « La mafia » / « On est pas des saints » / « Salut Beatnick » / « Le bonheur » / « C’est un air » / « Pacific blues » / « Les retraités ». Cela fait donc au minimum 26 titres chantés.

A noter que le programme de l'époque mentionne 35 titres et que lors de ce récital Léo Ferré a également interprété « A la Seine » / « Pacific blues » / « Les retraités » / « Tu sors souvent » / « La poisse » / « L’affiche rouge » ce qui porte à 41 titres le nombre de titres référencés et montre si besoin qu’un récital de Léo Ferré n’était pas figé.

A noter également que sur différents programme de Bobino 67 figurent des titres cochés, « La chanson mécanisée » / « Recueillement » / « Paname » / « L’étrangère » mais rien ne dit qu’ils aient été interprétés.  

 

 

Ce coffret 3 CD avec en couverture un Ferré revendicateur est le fruit de la collaboration entre les éditions Barclay et Mathieu Ferré. Au-delà des titres figurant dans les deux premiers CD, que l’on retrouve (à quelques exceptions près) dans tout bon « Best of » bis repetita qui se respecte, l’intérêt réside principalement dans le troisième CD. Voici donc cinquante ans après, le « mythique » concert donné par Léo Ferré à la Mutualité de Paris le 10/05/1968 (ou une partie de ce concert au vu de sa durée ?). Les seize titres proposés ici, captation privée et de bonne qualité d’écoute permettent d’appréhender cet instant et relèvent tout simplement d’un petit moment de bonheur. Seize titres dont six au minimum (C’est un air/Le bohneur/Salut Beatnik/ Quartier Latin/Spleen/Le lit) figurent dans le récital Bobino 67 (lire ci-dessous) en attente de publication un jour. Et puis … pouvoir écouter « Les Anarchistes » et surtout « Pépée » encore à ses balbutiements…  

Merci Barclay, merci Mathieu Ferré !

 

 

Amoureu(ses)x de Léo Ferré réjouissons-nous, la nouvelle intégrale Barclay est sortie ! Comme en 1989, comme en 2003 il y a en 2013 une première fois… la première fois ou l’on trouve réuni "l’intégralité des enregistrements studios des années Barclay". Au-delà de l’argument commercial réchauffé et du titre de cette nouvelle intégrale "l’Indigné" qui flirte avec l’air du temps, quelques constatations.

Positives d’abord puisque Barclay a corrigé le tir concernant bon nombre de points évoqués ci-dessous voilà maintenant dix ans. Titres 45 tours jamais édités en CD, poètes réintégrés plus quelques versions alternatives et de trop rares titres inédits.

Négatives ensuite, car s’agissant d’enregistrements studios, ceux réalisés en public (exceptions faîtes des versions inédites ou alternatives) sont pour le moment... désintégrés.De plus, est-ce dû à une qualité technique ou artistique insuffisante mais si l’on se réfère à la liste fournie ICI il manque un certain nombre de versions alternatives et non des moindres ?

A regretter également un packaging sans aucune pochette originelle ( on se consolera avec de jolies photos sur papier glacé…) signifiant comme d'habitude une commercialisation individuelle non envisageable… avec cerise sur le gâteau l'absence de tout livret reprenant les textes des chansons ce qui est tout simplement une aberration !

Autre regret, celui de ne pas avoir davantage d'enregistrements des seules bandes orchestres ou de nouveaux enregistrements vidéos. Un jour à l'évidence il faudra bien y penser !

Cette nouvelle intégrale alterne donc le très bon et le moins bon, aussi amoureu(ses)x de Léo Ferré je vous donne rendez-vous en 2023 pour une nouvelle première fois…

 

Le site http://leoferre.signatures.free.fr/ a été visité depuis sa création en 06/03 plus de 28000 fois. 28000 visites, 899 signataires c'est peu pour ne pas écrire ridicule aussi a t-il été décidé cinq ans plus tard devant le manque d'intérêt évident porté à cette collecte de signatures d'y mettre un terme. La page d'accueil du site restera néanmoins sur la toile et informera ainsi les futurs visiteurs de l'incompétence et du je m'en foutisme de la maison Barclay à l'égard d'un Artiste majeur du vingtième siècle.

Remerciements chaleureux à tous les signataires sans oublier celles et ceux qui ont relayé cette initiative via leur site internet.

Amicalement.

contenu

 

 

 

Pour commémorer les dix ans de la disparition de Léo Ferré, Universal Music France a commercialisé en 2003 via son label Barclay une "intégrale" 16 CD.

L'appellation "intégrale" peut faire sourire ou irriter suivant l' humeur parce que fausse. Il existe par exemple nombre de chansons gravées dans la cire mais non...intégrées. Ainsi toute la partie italienne de Ferré est bizarrement occultée, des 45 tours tels que "Les Anarchistes", "L'Albatros" ou "La Solitude" sont par exemple tombés aux oubliettes.

Aux oubliettes également tous ces enregistrements à ce jour inédits pour lesquels nous réclamons aussi la commercialisation, qu'il s'agisse de prises studio, "Le Chien" (pour la plus connue d'entre elles avec le trio John Mac Laughlin/Miroslav Vitous/Billy Cobham), de musiques de film ("L'Albatros"), de versions alternatives ou de récitals publics.

Pouvoir écouter un récital de Bobino 1967 serait pour nous une grande satisfaction car ce spectacle de par les morceaux ci-dessous interprétés présente un réel intérêt.

 

01- La Maffia
02 - On n'est pas des saints
03 - Pacific blues
04 - C'est un air
05 - Les retraités
06 - Le bonheur
07 - Salut beatnick
08 - Quartier latin
09 - Spleen
10 - Le lit
11 - L'affiche rouge
12 - Cette chanson
13 - Le vin de l' assassin
14 - Tu sors souvent la mer
15 - La poisse
16 - Une charogne
17 - Les gares, les ports
18 - Thank you Satan
19 - Ils ont voté
20 - L'inconnue de Londres
21- La Marseillaise
22 - La mélancolie
23 - Graine d'ananar
24 - Nous deux
25 - Ma vieille branche
26 - A la Seine
27 - Paname
28 - Recueillement
29 - Le bateau Espagnol
30 - Marizibill
31 - Le printemps des poètes
32- Ni dieu ni maître
33 - Notre amour
34 - A une chanteuse morte

 

Par respect envers ce grand Artiste une commercialisation non tronquée de son oeuvre nous paraît être la moindre des choses, le faire savoir nous semble élémentaire.

 

Amicalement

 

LIENS

VOS MESSAGES

POCHETTES INTERPRETES 45 TOURS LEO FERRE


© juin 2003 - 899 signatures